Communiqué de Presse

27/12/2022 / Communiqué de presse
Communiqué de Presse

Au cours de la cérémonie d’inauguration de ses bureaux à Mbandaka, l’ANSER présente son portefeuille de projets actuels et à venir pour l’espace Grand Kasaï.

Désormais présente dans l’espace Grand Équateur, l’ANSER a dévoilé son portefeuille de projets d’Investissements Prioritaires (PIP) pour son Pool Grand Équateur, soit un total de 11 projets, à inscrire dans le volet électrification du Programme de Développement Local-145 territoires. Prenant appui sur l’approche décentralisée, ce portefeuille de projets fait appel à la petite hydroélectricité (centrales hydroélectriques à construire et à réhabiliter) et aux centrales solaires à installer. Pour un total de bénéficiaires estimés à 77 250, ce portefeuille énergétique concerne le Nord-Ubangi, le Sud-Ubangi, la Tshuapa, l’Équateur et la Mongala.

Cette présentation s’est effectuée en marge de la cérémonie d’inauguration du bureau de son Pool Grand Équateur. Ce déploiement dans l’espace Grand Équateur offre à l’ANSER la possibilité d’apporter son expertise technique aux autorités locales de 5 provinces que comporte ce pool, en rapport avec les questions d’électrification et de réaliser en leur faveur des projets énergétiques pour l’éclosion des économies locales.

Ainsi, les gouverneurs de provinces et autres autorités politico-administratives de niveau aussi bien national que local, présents en ce jour à la cérémonie d’inauguration du bureau de l’ANSER à Mbandaka, se sont fait une idée claire des projets d’électrification se rattachant à leurs entités. Dans l’espace Grand Équateur, ANSER est désormais en ordre de bataille pour promouvoir l’accès à l’énergie pour tous qui est la vision chère au Président de la République, Chef de l’État, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi.

Notons qu’en ce mois de décembre, l’ANSER a déjà réalisé son premier projet qui est celui d’éclairage public dans les chefs-lieux des 5 provinces de l’espace Grand Équateur. Il s’agit, dans cette première phase, de Gbadolite, Mbandaka, Gemena, Lisala et Boende pour un total de 50 km d’éclairage public à pourvoir avec des lampadaires solaires. En 2023, le projet sera étendu aux chefs-lieux des territoires. Ce projet vise l’éclairage nocturne et ses effets induits sur la sécurité, la prolongation tard dans la nuit des activités culturelles et génératrices des revenus ainsi qu’une économie de l’énergie actuellement produite par la SNEL au profit des ménages et des PMEs. Il sied de savoir que, dans son implémentation, une des spécificités de ce projet réside dans son recours à la main d’œuvre locale formée à la mise en place et à la maintenance des équipements.

Laisser un Commentaire

*Les champs obligatoires Merci de valider les champs requis

*

*